Morgane Imbeaud & Chabouté

Morgane Imbeaud

Morgane Imbeaud commence ses études musicales à l’âge de 7 ans avec le violon mais son attirance se tourne très vite vers le piano. Son aventure musicale commence lorsqu’elle rencontre Mark Daumail en 2005 pour former Cocoon. Le premier concert a lieu le 2/11/2005. Suit une longue liste de dates en France et à l’étranger, en passant par la Suisse, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie, les Etats-Unis, la Chine, les plus grands festivals (Printemps de Bourges, les Vielles Charrues, les Francofolies, Solidays, les Eurockéennes...) et les plus célèbres scènes parisiennes comme l’Olympia, le Casino de Paris, la Maroquinerie, entre autres, les accueillent.

Leurs deux albums, My friends all died in a plane crash et Where the oceans end sont disques d’or et de platine.
Parallèlement à Cocoon, Morgane participe à plusieurs albums : en 2007, elle participe à l’enregistrement du prestigieux album Charles et Léo aux cotés de Jean-Louis Murat et de Denis Clavaizolle.. En 2008, elle chante aux cotés de Julien Doré sur son premier album Erzats et participe à son concert à l’Olympia.

La même année, elle apparait sur la chanson « J’irai au Paradis » de Daniel Darc, sur l’album Amours Suprèmes. En 2010, elle est invitée sur l’album Back Again de Pink Turtle .
En août 2011, après leur tournée d’été, les deux membres de Cocoon décident de faire une pause afin de se consacrer à leurs projets parallèles respectifs. En 2012, Morgane se lance dans un nouveau projet avec de nouveaux musiciens et crée Peaks. Un EP Love sort le 11 février 2012 et deux de ses titres sont diffusés sur le site des Inrockuptibles « Love » et « Spain ». Des concerts ont lieu à Clermont-Ferrand, à la Coopérative de Mai et sur la Place de Jaude, à Paris au Nouveau Casino, et au festival MUSILAC.

Chabouté

Né en 1967, d'origine alsacienne, Christophe Chabouté publie en 1993 ses premières planches chez Vents d'Ouest dans les Récits, un album collectif sur Arthur Rimbaud. En 1998, il réalise Sorcières au Téméraire et Quelques jours d'été chez Paquet. Deux albums remarqués et primés, le premier au festival d'Illzach, le second à Angoulême où il décroche l'Alph' Art Coup de Cœur. Avec Zoé paru en 1999 chez Vents d'Ouest, Chabouté prouve que son talent a atteint sa pleine maturité. Ce qu'il démontre avec encore plus d'évidence dans Pleine Lune, qui a reçu le prix Extrapole 2001, le prix de la ville de Limoges, celui du meilleur scénario à Chambéry et deux nominations à Angoulême 2001.

En 2001, il réédite Sorcières chez Vents d'Ouest, dont la moitié des nouvelles qui le composent sont inédites. Il publie la même année Un Îlot de Bonheur chez Paquet, album récompensé par une mention spéciale du jury œcuménique de la BD à Angoulême 2002. En 2002 toujours, il collabore à l'ouvrage collectif Léo Ferré en BD et publie surtout La Bête dans la collection Intégra et Purgatoire, en couleurs, pour la collection Equinoxe de Vents d'Ouest. En 2006, paraît Landru, suivi par Construire un Feu en 2007, adapté d’une nouvelle de Jack London, puis en 2008 par Tout Seul.

En 2009, les éditions Vents d’Ouest ont le plaisir de publier une nouveauté de Chabouté, Terre Neuvas, mais aussi de rééditer plusieurs de ses œuvres : une intégrale de Purgatoire, ainsi qu’un opus réunissant Quelques Jours d’été et Un Îlot de Bonheur. En 2010, il obtient le Prix de la BD polar Expérience - Evene 2010 à l’occasion du festival Quais du Polar de Lyon, pour Terre Neuvas. S’en suit plusieurs autres albums entre 2010 et 2014 et notamment Moby Dick – Livre Premier et Livre Second, d’après l’œuvre d’Herman Melville.